Nouvelles

COVID-19 : SERVICES ESSENTIELS POUR LES SURVIVANTES D’AGRESSION SEXUELLE

23 avril 2020


En cette période difficile, l’équipe du CALACS d’Ottawa assure un service essentiel de première ligne auprès des survivantes d’agression sexuelle et la collectivité. Voici un survol de nos services, maintenus et adaptés au contexte de confinement. 

SERVICE D'APPUI INDIVIDUEL ADAPTÉ :

Nous reconnaissons l’importance de maintenir les services d’appui individuel. Nous savons que le confinement dû à la pandémie du COVID-19 place plusieurs survivantes d’agression sexuelle dans un état de vulnérabilité, voir même dans une situation de crise. L’équipe du CALACS s’est adaptée afin d’assurer un appui essentiel au bien-être des usagères. Les rencontres individuelles se font par vidéos et téléphone. Nous avons également ajouté un soutien additionnel pour les femmes qui en ont besoin.  Pour faire une demande de service : 613.789.8096 poste 25.

GROUPES DE SOUTIEN ET ATELIERS PAR ZOOM POUR LES USAGÈRES :

Chaque semaine, accompagné de deux intervenantes, plusieurs survivantes se rencontrent sur Zoom afin de s’offrir du soutien mutuel, pour ainsi répondre aux besoins de sécurité, de liberté, d’affirmation, de reconnaissance, de créativité et des besoins affectifs.

SERVICES DE PRÉVENTION ET DE SENSIBILISATION :

En cette crise du COVID-19, plusieurs survivantes d’agression sexuelle subissent des impacts des agressions sexuelles qu’elles ont vécu. Il est important que la collectivité soit à l’écoute de la réalité de ce que peuvent vivre les survivantes. Le confinement peut provoquer certaines situations à risque avec des agresseurs. Nous sommes conscientes que l’endroit le plus dangereux n’est pas dans un milieu public, mais dans notre maison avec une personne proche de nous ; 85% des agressions sexuelles sont commises par des personnes que l’on connait. Un jour, cette crise collective prendra fin et nous allons devoir faire face à plusieurs réalités. Par exemple, nous savons que les cas de cyberagressions à caractère sexuel et d’exploitation sexuelle sur Internet ont augmenté, dû à la hausse des communications avec les réseaux sociaux et les nouvelles technologies de communications. Nous reconnaissons les défis énormes d’être survivante d’inceste et de devoir composer avec un retour dans sa vie de l’agresseur, à cause du contexte particulier de cette crise collective.

Nous savons également que les efforts concertés peuvent vraiment faire une différence. Avez-vous tous les outils dont vous avez besoin pour comprendre la réalité des agressions sexuelles ? Voulez-vous faire une action pour changer les choses ? Nous vous encourageons à communiquer avec nous pour du soutien et pour que nous puissions discuter ensemble de vos besoins dans le but de continuer à offrir un milieu sécuritaire pour toutes les femmes et lutter ensemble contre toutes formes d’agression à caractère sexuel. Pour plus d’information : 613.789.8096 poste 30.

ENTREVUE MÉDIATIQUES :

En ce moment de confinement, le CALACS francophone d’Ottawa fait face à plusieurs défis en lien avec les agressions sexuelles faite aux femmes. Par exemple, présentement plusieurs survivantes ne contactent pas les services de première ligne. Nous accordons donc une grande importance aux messages transmis par les médias de masse. Que ça soit par le biais d’entrevues ou de reportages, le CALACS considère qu’il est très important faire connaître la réalité de l’offre de ses services essentiels en période de crise du COVID-19. Nous vous invitons à nous contacter pour toute forme d’entrevue.

RÉSEAUX SOCIAUX :

En cette période de crise collective, beaucoup d’information sont diffusées sur les médias sociaux. Le CALACS publie régulièrement des informations en lien avec notre mandat. Soyez connecté.es à nos comptes Facebook et Twitter pour soutenir les survivantes d’agression sexuelle, les alliées et toute la collectivité. Nous continuons à mettre au cœur de nos publications la lutte contre les agressions à caractère sexuelle faite aux filles et aux femmes.